Monique SASSIER

La tribune

Par , Présidente de la fondation AUTONOMIA

Pour vous, jeune acteur social de demain

Dans toutes nos sociétés d’Europe et d’ailleurs, des changements, des évolutions sont en cours. Partout, les discussions concluent à l’avènement d’une ‘société inclusive’, modèle plus large que celui de l’insertion. Quand l’insertion consiste à faire une place à chacun, la société inclusive, plus généreuse, ouvre plus largement la porte d’accès à des droits nouveaux : droit au logement, droit à des prestations etc, en élargissant les réponses sociales désormais exigées.

Devenir un jeune professionnel dans l’univers social, médico-social ou sanitaire est aujourd’hui une chance : le métier est difficile dit-on ? Est-ce si sûr ?

Il est d’abord technique, car il faut conjuguer la connaissance des apports du droit pour les personnes, les travaux des sciences humaines, scientifiques et sociales ; il est exigeant, car il faut apprendre à s’appuyer sur l’observation rigoureuse des difficultés des personnes, comme de leurs atouts, et le faire avec rigueur et bienveillance ; et il requiert créativité et sérieux pour traduire dans des actes concrets et dans des réponses aux personnes ce que les sciences nous enseignent.

Aujourd’hui, l’acteur social, mot qui pourrait rassembler tout un groupe de métiers, aide à domicile, éducateur, soignant, assistant, responsable d’association, est en prise directe sur la société, dans la plus essentielle des proximités des personnes et des institutions. Ainsi, analyser et comprendre chaque situation est au cœur du métier, l’empathie est la méthode, et la bienveillance l’essence même de cette compréhension. C’est parce que l’acteur social est humaniste que le témoignage des personnes est possible et essentiel, c’est à dire l’essence même du succès.

Exigence, bienveillance, engagement, confiance, autonomie de pensée, sont nos valeurs : jeunes professionnels, soyez attentifs aux personnes, à toutes les personnes, car chacune possède, cachée le plus souvent, une ressource à faire s’épanouir. Et l’action sociale, c’est permettre à un autre que soi même de s’en passer, d’être accompagné vers sa liberté. Souvenez-vous de cette remarque si juste : « Ce que l’on fait pour vous, mais sans vous, on le fait contre vous ».

C’est cela notre ligne de conduite, adossée à nos valeurs, Personne ne pourra jamais nous en priver. C’est cela notre liberté, c’est cela l’autonomie, même et surtout quand la mission est difficile, qu’elle se déroule dans un milieu complexe, voire hostile.

Difficiles, peut-être, mais ces métiers donnent sens à la vie de ceux qui les exercent, tout en donnant davantage de sens à celle des personnes accompagnées.

Et ce rôle clé pour le maintien d’une société attentive à chacun a une valeur inestimable.

Faire vivre le progrès technologique est un enjeu humain !